LE CENTRE

 

Soin et architecture

 

Fabienne et Patrick DAWANCE sont l’image de la collaboration de l’ostéopathie et de la médecine.

Sans jamais renier les acquis de leurs formations d’origine respectives, leur but a toujours été de progresser, d’ouvrir de nouvelles passerelles, notamment entre ostéopathie et médecine, tout en essayant de retrouver l’origine des concepts et supports thérapeutiques qui s’appuyaient sur des données naturelles et universelles.

Le soin est indissociable du cadre dans lequel il est dispensé.

Le centre de thérapie ATLANTIS de La Baule veut intégrer modestement ces lois fondamentales qui découlent de l’analyse de l’ordonnancement de la nature étudiée depuis l’Égypte antique et la civilisation gréco-romaine sans oublier les civilisations asiatiques…

Il ressort de ces études des notions de géométrie sacrée, de proportion divine… qui veulent traduire des lois dépassant la réalisation humaine.

La forme de la construction du centre de thérapie Atlantis s’inspire du nombre d’or, représenté dans la suite de Fibonnaci et de la spirale dorée. Ce nombre d’or sera à l’origine de la référence de mesure qu’est la quine des bâtisseurs.

 

La forme de la piscine est un pentagone régulier, qui est une figure au nombre d’or. Même le calepinage du carrelage du fond de piscine et des berges dessine des pentagones concentriques réguliers s’emboitant les uns dans les autres.

La fresque murale de la piscine complète cette forme pentagonale en introduisant les solides de Platon, l’Homme de Vitruve de Léonard de Vinci…

Soin et création artistique

En complément de l’architecture du centre, l’art s’est invité dans l’accompagnement du soin. C’est ainsi que nous avons rencontré des artistes dont les œuvres se sont tout naturellement intégrées dans l’esprit du centre en y trouvant leur propre espace.

Son œuvre Flux 207 est le fruit d’un partage original.

Selon ses propos, c’est la première fois qu’il crée dans un esprit collaboratif. Le mouvement de Flux 207 est une représentation de la géométrie sacrée. 

Cette sculpture allie l’acier corten s’enroulant dans une spirale dorée dont la finalité représente l’élévation vers le ciel comme les branches d’un arbre et une pierre de dolérite évoluant de l’état brut à l’aspect poli en amorçant le démarrage de la spirale dorée.

Osmoze

Capture d’écran 2021-12-17 à 12.36.51.png

Avec l'œuvre n° 351 "en recherchant le cœur de l’homme", l'Atelier d'Art Mural Osmoze nous a accompagné en mettant en scène les thèmes que nous avons développé dans « histoire du centre ».

C’est ainsi qu'est développée une histoire symbolique du soin.

La vie est représentée par la molécule de l’ADN,  qui est en filigrane dans le déroulement horizontal de la fresque et qui la sépare verticalement en deux parties en son milieu.

La représentation horizontale de l'ADN symbolise l'état dans lequel nous sommes aujourd’hui.

Dans sa représentation verticale de la partie centrale , si nous pouvions en faire une lecture intégrale, nous pourrions revenir aux origines de la vie avec toutes les mutations qui l’ont fait évoluer au travers des temps : notre passé y est inscrit..

De même le soin est réalisé à un instant "T" mais il doit inclure aussi l'histoire du patient.

Le soin est intégré dans l’histoire de notre civilisation occidentale par la géométrie sacrée mise en lumière par les solides de Platon qui nous relie au monde subtil et et par les vagues empruntées aux fresques gréco-romaines qui traduisent la spirale d’or. Le nœud de l’éternité tibétain ou nœud de l’infini ouvre une porte sur l’universalité dépassant notre culture.

L'homme de Vitruve de Léonard de Vinci illustre la capacité de l’homme à accéder à un niveau de conscience élargie dépassant la notion d'espace et de temps, lui permettant de capter des informations qui n'auront d'application que cinq siècles plus tard.

La lecture de la fresque se fait sur différents plans représentés par 3 couleurs différentes mais indissociables, tout comme un soin peut être délivré à plusieurs niveaux.

En partant de la gauche est représentée le début d’une consultation.

Les informations concernant le patient nous sont données par nos sens :

  • Les mains : la perception au-delà du contact physique

  • L’oreille : l’audition au-delà des paroles

  • L’œil : la vue au-delà du visuel, symbolisée par l’œil d’Horus emprunté à la mythologie égyptienne

  • Le nez : l’intuition au-delà de l’odorat

Capture d’écran 2021-12-17 à 11_edited.jpg
Capture d’écran 2021-12-17 à 11.54.41.png

La partie centrale.

L’intégration de ces informations par le praticien est fonction de sa propre évolution tant au niveau professionnel que personnel, symbolisée ici par le cube de Métatron, puissante représentation de la géométrie sacrée. Sont associés à cette dimension les solides de Platon et Léonard de Vinci au travers de l'homme de Vitruve.

La partie droite.

Des informations recueillies et intégrées par le praticien, découle la nature du soin délivrée par ses mains.

Capture d’écran 2021-12-17 à 11.58.29.png

Jean-Claude BELOT

PI2B1364_DxO
-IMG_11443032012
-IMG_18682332012
-DSC007485362012

Ami de longue date, Jean-Claude est un passionné de photographie et de voyage.

L’ouverture vers d’autres cultures et d’autres horizons, que nous partageons, est traduite par ses photographies de vie coutumière et de paysages marins. 

Décor panoramique de la salle d'attente

Les jardins de la villa Borghèse à Rome crées en 1633 par Flaminio Ponzio, réalisés par Jacob More et peints en 1807 par Hendrik Voogd dont l'œuvre est exposée au Rijksmuseum d’Amsterdam. 

Signalétique

press to zoom

press to zoom

press to zoom

press to zoom
1/3

Richard KOU a créé et réalisé toute la signalétique en bois du Centre, à la forme de la spirale d'or reprenant le plan architectural.